rizchampi1

Quand je passe champignons, je pense Babcia! Expliquons-nous. Babcia (prononcez "Babcha") est ma grand-mère maternelle. Elle est Polonaise et mycophile. Non, pas fétichiste de la mycose aux pieds, mais  amoureuse inconditionnelle des champignons. Le gène s'est assurément transmis de mère en fille puisque, bien que je ne possède pas son savoir en la matière, je les apprécie au moins autant qu'elle.

Sur les champignons et tous leurs secrets, ma Babcia est incollable. D'un coup, d'un seul, elle est capable de vous dire s'il est comestible ou vous clouera sur place, s'il est cèpe, chanterelle, girolle ou... hallucinogène. Redoutable chasseuse, elle sait vers où tendre la main pour cueillir les trésors qui rempliront son panier. J'aime me souvenir des moments où elle nous emmenait, lors des vacances, sillonner les collines du Périgord à la recherche des spécimens qui finiraient dans nos assiettes quelques heures plus tard.

Ingrédients (pour 4 personnes):
150 g de riz sauvage
300 g de filets de poulet
400 g de champignons mélangés de votre choix
2 louches de bouillon de volaille
2 petites échalotes
40 g de noix et de noisettes concassées
5 cl de crème fraîche
quelques branches de persil plat
une noix de beurre (ou autre matière grasse)
sel, poivre du moulin

rizchampi2

Préparation

Dans une grande casserole d'eau bouillante, faites cuire le riz le temps indiqué sur le paquet. Pelez et hachez les échalotes. Coupez le poulet en dés. Faites blondir les échalotes dans une noix de beurre. Ajoutez ensuite le poulet et faites dorer en mélangeant régulièrement.

Lavez délicatement les champignons sous un filet d'eau froide. Lorsque le poulet est cuit, ajoutez-y les champignons et faites cuire 10 minutes. versez ensuite deux louches de bouillon et faites réduire le liquide de moitié à feu vif.

Versez la crème fraîche et laissez mijoter 5 minutes. Ajoutez enfin le riz, salez, poivrez et mélangez bien. Juste avant de servir, parsemez de persil haché et des noix et noisettes concassées.