Me voilà de retour de mes merveilleuses vacances à Bali. Par où commencer? Quand j'y repense, ce sont des centaines de couleurs, de saveurs et d'odeurs qui me viennent à l'esprit car sur ce petit bout de terre, vos 5 sens sont sans cesse sollicités... Que de raffinement aussi, notamment dans le culte qu'ils vouent au Dieu hindouïste. En témoignent l'architecture incroyable des temples et la beauté des offrandes qu'ils confectionent chaque jour pour offrir en cadeau à Dieu.

Je pense que je ne pourrai résister à l'envie de vous faire partager quelques-unes des presque 600 photos que j'ai ramené de là-bas. Mais tout d'abord, je vous avais promis un petit compte-rendu de mon cours de cuisine balinaise. Alors voici:

Les cours sont organisés par Janet de Neefe. A Ubud, la réputation de cette australienne n'est plus à faire: elle y possède actuellement trois restaurants, un hôtel et une galerie d'art (rien que ça!). Elle a également rédigé une biographie, completée par des recettes de cuisine. D'après ce que je sais sur elle, elle est venue pour la première fois très jeune à Bali lors d'un voyage avec ses parents et en est tout simplement tombée amoureuse. Elle est aujourd'hui mariée avec un Balinais et est devenue une parfaite femme d'affaires.

Mais revenons en à notre cours de cuisine. La leçon se déroulait de 8h à 13h en commençant par une visite de 2h sur le marché d'Ubud où notre guide nous a montré et expliqué tous les produits utilisés quotidiennement dans la cuisine balinaise.

img_0662

Notre guide sur le marché d'Ubud

Voici quelques-uns des produits locaux les plus courants: les aubergines (violettes et blanches), les piments, l'aïl, la mangue...

img_0688   img_0659  img_0665  img_0666

Ensuite, notre guide a passé en revue les inombrables épices que l'on peut trouver sur le marché: piment, cardamome, poivre noir, vanille, muscade, cannelle, curry...pour ne citer qu'elles. J'en ai bien sûr ramené tout plein, rendez-vous compte: moins de 4 euros le paquet d'une vingtaine de gousses de vanille!

img_0667

Sur le marché, les locaux peuvent également acheter des offrandes ou des pétales de fleurs qui leur serviront à la fabrication de celles-ci. Ce sont les femmes qui, chaque matin, se chargent de confectionner les offrandes. Il s'agit d'une sorte de petit panier garni de pétales de fleurs, d'une petite friandise, de riz ou d'un fruit et surmonté d'un bâton d'encens. Elles se rendent au temple afin de les offrir à Dieu et en disposent également devant leur maison ou leur commerce.

img_0673

Magnolias vendues sur le marché et destinées à la confection des offrandes

img_0674

IMG_0372

Offrandes

IMG_0370

Les femmes se rendent au temple pour y disposer les offrandes

Le marché alimentaire d'Ubud est immense, on y trouve tout ce dont les femmes ont besoin pour cuisiner quotidiennement pour toute la famille: légumes, épices, viandes, poissons, riz,...

img_0691  img_0653

IMG_0384

Saté de poulet

Après cette promenade sur le marché, direction la "Honeymoon guesthouse", l'hôtel de Janet de Neefe dans lequel se donnent les cours de cuisine. Nous sommes accueillis par Yude, le bras droit de Janet qui en son absence dispense les cours. Elle travaille depuis 13 ans pour Janet et donne les cours depuis 4 ans.

img_0699

Yude, notre prof de cuisine

Nous nous installons ensuite à une grande table sur laquelle nous attend quelques spécialités balinaises que nous dégustons avec un délicieux thé glacé d'hibiscus.

img_0698 

Petit-déjeuner

img_0697

Gado gado, signifie littéralement "mélange", il s'agit d'une salade de légumes, servie avec du riz collant et de la sauce à l'arachide

img_0696

Thé glacé d'hibiscus

Au cas où on vous offrirait un beau bouquet d'hibiscus, voici la recette:

Pour un verre de thé, il suffit de placer une fleur d'hibiscus dans une tasse en ayant pris soin d'en enlever préalablement le pistil et d'y verser par-dessus de l'eau bouillante. A ce moment-là,le liquide prend une teinte violacée. Ajoutez une cuillère à café de sucre et mélangez bien. Finalement ajoutez encore deux cuillères à café de jus de citron vert. Le thé se pare alors d'une belle couleur rougeâtre et est prêt à être dégusté!

Nous avons passé ensuite en revue les condiments les plus utilisés dans la cuisine balinaise et nous les avons associés pour réaliser les différentes recettes. Il faut savoir qu'un bon plat traditionnel débute toujours par un mélange de piments, oignons rouges, ail et jeunes oignons, auquel on ajoute, selon les cas, de la pâte de crevettes, du gingembre, de la citronnelle, de la coriandre, du poivre, des noix, des clous de girofle, de la muscade, du citron vert, du tamarin, de la sauce de soja, du sucre de palme. Autre ba-ba de la cuisine balinaise, chaque plat allie 4 saveurs: "sweet, sour, spicy and salty" c'est-à-dire sucré, amer, épicé et salé.

img_0708

Piments, oignons rouges, ail et jeunes oignons: la base de la gastronomie balinaise

img_0702

Tige de citronnelle

img_0706

Mélange de dix condiments qui constituera la base d'un simple plat!

A Bali, excepté lors des cérémonies religieuses, ce sont les femmes qui préparent le matin la même nourriture qui sera prise par toute la famile au petit-déjeuner, déjeuner et dîner. Et oui, les Balinais mangent la même chose tout au long de la journée ce qui facilite grandement, il faut le dire, la vie de la mère de famille. Ils prennent très rarement leurs repas ensembles. Il y a toujours de la nourriture prête dans la cuisine et chacun se sert quand il a faim et avale généralement son repas en moins de cinq minutes, sans parler pour ne pas "tuer" l'esprit de la nourriture et en se servant de la main droite considérée comme "noble" par rapport à la gauche.

Quant aux ustensiles de cuisine les plus utilisés, les voici:

img_0722

Le cuit-vapeur pour le riz...

img_0709

... et le robot-ménager: le pilon!

Avant de passer à la poêle, l'ensemble des condiments qui servira de base à la préparation est malaxée à l'aide d'un pilon jusqu'à former une pâte.

img_0710

Les condiments ainsi transformés en pâte sont alors cuits dans de l'huile végétale. On y ajoute ensuite, selon la recette, du poisson, de la viande, des légumes ou du tofu en terminant par une rasade de lait de coco.

img_0715

C'est ainsi que nous avons cuisiné du poisson agrémenté d'une sauce tomatée et parfumée à la citronnelle, un curry de tofu mais aussi une salade de noix de coco, des aubergines grillées avec une sauce tomate pimentée et les typiques nouilles aux légumes.

img_0725

img_0717

Curry de tofu

J'espère que ce petit récit vous aura appris quelque chose. Si vous désirez une recette, je me ferai un plaisir de l'ajouter...c'est juste que j'ai eu la flemme de la traduire de l'anglais ;) Ben oui, c'est bien connu, les vacances ça rend fainéant!

Voici les coordonnées au cas où l'un d'entre vous aurait l'occasion de partir à Bali et de vivre cette expérience:

Casa Luna Cooking School
Jalan Bisma, Ubud, Bali
Website:
www.casalunabali.com
E-mail:info@casalunabali.com